L’art et la mode : deux vieux amis

De nombreux artistes du monde des arts plastiques se sont aventurés dans le design textile, mais qu'en est-il de l'inverse ? Y a-t-il eu des designers inspirés par le travail d'artistes féminines ?


Parmi les nombreuses collaborations que nous pourrions mentionner, nous avons choisi ces quatre inspirées par le travail des femmes artistes. Les connaissiez-vous ?


Sonia Delaunay et Alla Malomane



Alla Malomane a toujours été intéressée par l'art et les peintures abstraites en particulier. Un jour, au hasard de ses recherches d'archives, elle a découvert son lien de parenté avec Sonia Delaunay, et c'est là qu'elle a décidé qu'il était temps de créer une collection de vêtements inspirés des œuvres de son ancêtre.


L'étude exhaustive de son parent talentueux l'a incitée à mettre en pratique ses propres compétences. Sa passion pour le patchwork, son amour de l'avant-garde, son expérience en matière de décoration d'intérieur, ses nombreux croquis de vêtements et son attirance intérieure pour le style de Sonia Delaunay ont constitué une base solide pour la décision d'Alla Malomane de faire revivre l'une des maisons de couture les plus importantes du XXe siècle. C'est avec la collection printemps-été 2014 que celle qui est également directrice artistique redémarre l'aventure.


Avec des matières et des coupes modernisées, elle présente une garde-robe avec certaines pièces surdimensionnées, mais aussi des vêtements pour le quotidien, dans ses adaptations en blouses, pantalons ou robes courtes. Des accessoires tels que des chaussures, des sacs et des lunettes complètent l'offre. Basée à Paris et fabriquant ses modèles en France et en Ukraine, la Maison commercialise ses modèles auprès de multimarques.


Yayoi Kusama et Louis Vuitton



Louis Vuitton rend hommage à l'artiste japonaise Yayoi Kusama avec la collection Dots Infinity. Il s'agit d'une ligne de prêt-à-porter et d'accessoires conçue par Marc Jacobs et l'artiste elle-même, inspirée de ses œuvres les plus emblématiques.


Les points de départ de la collection ont été les axes de l'œuvre de Kusama elle-même : l'obsession et la sérialité. Tout est centré sur des couleurs vives et saturées. Tout est plein de pois, matérialisant la phrase de Kusama selon laquelle elle voit sa vie comme "un point perdu parmi des millions d'autres points". Cette collaboration transmet son message : "l'amour pour toujours".


Frida Kahlo et Jean Paul Gaultier



Jean Paul Gaultier est un créateur qui défie les conventions, toujours à la pointe du progrès, cherchant à défier le statu quo et à créer de nouvelles formes spectaculaires. En 2020, il a présenté une collection Day of the Dead qui s'ajoute à sa liste de créations avant-gardistes.


Le jour des morts est une tradition mexicaine issue des cultures précolombiennes dans laquelle, loin de se souvenir avec tristesse et nostalgie des défunts, on organise des fêtes, on danse en musique et on décore toute la maison en couleurs. Les souvenirs de ceux qui nous ont précédés sont ravivés par des offrandes, des fleurs de saison, des bougies et des plats spéciaux accompagnés d'un sourire.


Le designer, à cette occasion, s'est inspiré de l'artiste mexicaine par excellence : Frida Kahlo. Il a installé un autel dédié à la peintre et a exposé deux pièces qu'il avait créées en 1998 en s'inspirant de son œuvre : un corset noir, qui nous ramène aux difficultés de santé qu'a connues Kahlo, et une robe violette avec une cravate qui fait allusion à la dualité entre le féminin et le masculin que la peintre captait dans son art.


Niki de Saint Phalle et Dior



Maria Grazia Chiuri, l'actuelle créatrice de Dior et première femme à la tête de la légendaire marque française, s'est inspirée des références artistiques de Niki de Saint Phalle pour créer la collection printemps-été 2013.


Son inspiration est basée sur l'absorption des concepts créés par Saint Phalle dans ses œuvres, c'est-à-dire qu'elle ne prend pas ses représentations directement au textile mais retravaille les idées de l'artiste.


"En voyant le mood board, si riche en matériel graphique, j'ai compris l'immense travail qui a été réalisé sur les vêtements, car même les rayures jaunes, les cœurs rouge foncé ou les symboles sur les jupes étaient des broderies complexes ou des appliqués méticuleux", a-t-elle déclaré avant de lancer la collection.


La collection comprend, outre des robes, des jupes et des blouses, une série d'accessoires colorés imprégnés de l'esprit ludique de l'œuvre de l'artiste franco-américain.


"J'ai commencé à lire davantage sur elle", a déclaré Chiuri à Vogue. "Et étape par étape, j'ai essayé de capturer dans la collection ces différentes idées sur une femme qui a commencé comme mannequin pour Dior dans les années 1950, qui était vraiment belle et [à qui] tout le monde demandait d'être actrice, et qui a décidé de travailler dans l'art à une époque où il n'était pas trop facile de travailler dans l'art pour les femmes."


24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout