Frida Kahlo au jour des morts

Le jour des morts est une fête traditionnelle mexicaine qui a lieu les 1er et 2 novembre. Ce n'est pas un hasard si l'idée de la mort traverse l'œuvre de la peintre probablement la plus célèbre de tout le Mexique : Frida Kahlo.



Les origines du Jour des Morts remontent à l'époque préhispanique, où les habitants de l'actuel Mexique honoraient leurs morts durant les deux premiers jours de novembre : le premier jour en l'honneur des jeunes, le second en l'honneur des vieux.

Traditionnellement, les familles rendent visite à leurs proches dans les cimetières, avec de la musique, des photos, de la nourriture et des boissons. Un défilé de crânes souriants et de costumes multicolores est créé dans les rues de Mexico.


Selon la tradition mexicaine, le jour des morts, les âmes retournent chez elles pour passer du temps avec leurs proches, qui préparent des autels avec des offrandes pour elles. La célébration est un moment privilégié de rencontre avec les ancêtres mais aussi avec les membres de la communauté elle-même.


Penser au Mexique, c'est penser à l'une des peintres qui l'a le mieux représenté : Frida Kahlo. Ce n'est pas un hasard si, tout au long de sa carrière, la dualité vie-mort est le protagoniste de ses tableaux. La vie de Kahlo a toujours été au bord de la mort et de la perte.


Dans Le portrait de Luther Burbank (1931), Kahlo représente une chaîne alimentaire dans laquelle l'homme se décompose lorsqu'il meurt, devenant des nutriments qui nourrissent la terre et sont à l'origine d'une nouvelle vie. Le symbolisme de cette œuvre est lié à la croyance indigène selon laquelle, après la vie terrestre, l'âme humaine est destinée à continuer à vivre dans l'espace spirituel et que la vie et la mort sont les saisons d'un même cycle continu. Les mêmes croyances sous-tendent les célébrations du Jour des Morts.


Frida Kahlo Le portrait de Luther Burbank (1931) - Le feu Dimas Rosas, à l'âge de trois ans (1937)
Le portrait de Luther Burbank (1931) - Le feu Dimas Rosas, à l'âge de trois ans (1937)

Le tableau de Feu Dimas Rosas, à l'âge de trois ans (1937), montre un enfant habillé comme un saint ou un "petit ange". Cette peinture fait directement référence au 1er novembre, date à laquelle les Mexicains ont l'habitude de se rendre sur les tombes des enfants décédés et de les décorer avec des jouets, des bonbons, des fleurs de souci et tous les objets que l'enfant aimait. Ces fleurs sont l'un des éléments les plus importants des ofrendas, car elles sont utilisées pour créer des chemins vers les autels. Leur couleur jaune, représentant le soleil, guide les âmes dans leur retour à la maison.


Frida Kahlo Sans espoir (1945)
Sans espoir (1945)

Au Mexique, le jour des morts n'est pas une occasion de tristesse, mais de réjouissance. La mort n'est pas amère, mais douce, comme les crânes en sucre qui ne peuvent manquer sur aucun autel des morts. Le nom du défunt auquel l'Ofrenda est dédiée est généralement placé sur le front de la calaverita, comme on peut le voir dans le tableau Sans espoir (1945).


Kahlo a également reflété dans ses œuvres sa relation étroite avec les Catrinas et les Calaveras mexicaines. Elle aimait les peindre et y faire référence dans ses œuvres, comme dans Fille au masque de mort (elle joue seule) (1938) ou Dans le rêve (le lit) (1940) où un squelette gît sur son lit.

Frida Kahlo ille au masque de mort (elle joue seule) (1938) - Dans le rêve (le lit) (1940)
Fille au masque de mort (elle joue seule) (1938) - Dans le rêve (le lit) (1940)

Malgré la détérioration de sa santé, Kahlo a peint en 1954 sa célèbre œuvre Viva la vida (Vive la vie) dans laquelle on voit des pastèques d'un rouge éclatant. Dans les représentations populaires mexicaines du Jour des Morts, ce fruit est souvent associé à des figures squelettiques. En la peignant, Kahlo avait probablement à l'esprit la croyance selon laquelle la vie n'est qu'un passage et que d'autres temps nous attendent lorsque nous reviendrons chaque mois de novembre pour retrouver nos proches.


Frida Kahlo Vive la vie (1954)
Vive la vie (1954)



3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout